programme du mois de septembre 2016

réunion ouverte de rentrée /
reprise des hostilités contre la loi travail /
Fernand Deligny / Gérard de Nerval / Razmig Keucheyan
/ la Parole Errante aujourd’hui et demain

ligne2

Au programme de septembre 2016:

Mercredi 7 / 19h
Réunion ouverte de rentrée

Lundi 12 / 19h00
Dans le cadre des ateliers désaxés :
Projection de Ce gamin-là de Renaud Victor (1976)
documentaire sur l’expérience de Deligny dans les Cévennes

Jeudi  15 / 14h
Journée de mobilisation contre la Loi Travail.
Rendez-vous à Bastille à 14h pour la manif.
La librairie est en grève ce jour.

Samedi 18 – dimanche 19 /
Week-end de mobilisation
autour de La Parole Errante Demain

Mardi 27 /  19h
Les Chimères de l’or héliaque de Gérard de Nerval
Récital de poésie, interprété par Claude Besson

Mercredi 28 / 19h
rencontre avec Razmig Keucheyan,
autour de La nature est un champ de bataille

ligne2

Plus de précisions ci-dessous :

Mercredi 7 – 19h
Réunion ouverte de rentrée

C’est la rentrée chez Firk.
Si vous souhaitez participer, d’une manière ou d’une autre, au fonctionnement de la librairie.
Si vous avez des idées pour la suite, des suggestions d’ouvrages, d’éditeurs, qui manqueraient dans nos rayons, des propositions d’évènements, des jouets étranges à nous donner, envie de boire un verre à l’œil,
alors c’est le moment de venir nous voir.

ligne2

Lundi 12 – 19h00 :
Projection de Ce gamin-là de Renaud Victor (1976)

05.-ce-gamin-la-renaud-victor-1976Écrivain et pédagogue, Fernand Deligny (1913-1996) influença nombre d’artistes et d’intellectuels français. Sa réflexion sur l’autisme irrigua la théorie du rhizome de Deleuze et Guattari. Françoise Dolto lui confiait régulièrement des enfants vacillants et François Truffaut se tourna vers lui pour achever Les 400 coups.

Ce film Renaud Victor écrit en collaboration avec Fernand Deligny date de 1975 et raconte, sous la forme documentaire, sept années d’une tentative originale de prise de contact avec des enfants autistes, dont la violence et l’incapacité à parler, s’est révélée un obstacle trop insurmontable pour les familles, et même pour les institutions psychiatriques.

La voix off le répète souvent : pour les médecins, et pour la société, ce sont des enfants incurables. Les images du film montreront l’exact opposé, comme pour dire, déjà, qu’il existe deux modes d’être au monde : le langage, et l’action, à laquelle appartient l’image cinématographique.

Ce premier rendez-vous sera suivi par d’autres sur la thématique de l’autisme.

ligne2

Jeudi  15 – 14h
Journée de mobilisation contre la Loi Travail.
Rendez-vous à Bastille à 14h pour la manif.
La librairie est en grève ce jour.

ligne2

Samedi 18 – dimanche 19
Week-end de mobilisation
autour de La Parole Errante Demain

Nous ne sauverons l’existant qu’à le réinventer.

Ces journées de mobilisation autour de la défense de la Parole Errante s’organiseront autour de deux axes :

– Le premier concerne les projets que nous voulons impulser depuis le lieu. En cours, il y a un projet d’Université ouverte, une Radio de la Parole Errante, un Espace de permanences sociales autogéré, un Centre de recherche et d’expérimentation théâtrale autour de l’œuvre d’Armand Gatti et un Festival de cinéma.

– Le second concerne le fonctionnement du lieu. Si nous avons besoin de lieux pour habiter le monde, nous avons besoin de monde pour habiter le lieu. Vous voulez vous impliquer dans la Parole Errante. Vous avez beaucoup ou très peu de temps. Vous êtes libres une soirée par semaine ou une semaine tous les trois mois. Vous avez de l’expérience, des savoir-faire, vous avez envie d’apprendre, venez !

Programme complet disponible sous peu.

ligne2

Mardi 27 –  19h
Les Chimères de l’or héliaque de Gérard de Nerval
Récital de poésie, interprété par Claude Besson

Récital de poésie, interprété par Claude Besson.
Début d’un cycle comprenant
Corbière, Rimbaud, Jarry, Cendrars, Artaud, Péret, Duprey, Blanchard.

ligne2

Mercredi 28 – 19h
rencontre avec Razmig Keucheyan,
autour de La nature est un champ de bataille

[Enregistrement en public de l’émission d’actualité, d’analyse et de réflexion sur la catastrophe, les luttes et les solutions environnementales : Zoom Ecologie (diffusée le jeudi de 20h30 à 21h30, sur RFPP, 106.3 FM)]

Face à la catastrophe écologique annoncée, les bonnes âmes appellent l’humanité à « dépasser ses divisions » pour s’unir dans un « pacte écologique ». Cet essai s’attaque à cette idée reçue. Il n’y aura pas de consensus environnemental. Loin d’effacer les antagonismes existants, la crise écologique se greffe au contraire à eux pour les porter à incandescence. Soit la localisation des décharges toxiques aux États-Unis : si vous voulez savoir où un stock de déchets donné a le plus de chances d’être enfoui, demandez-vous où vivent les Noirs, les Hispaniques, les Amérindiens et autres minorités raciales. Interrogez-vous par la même occasion sur le lieu où se trouvent les quartiers pauvres… Ce « racisme environnemental » qui joue à l’échelle d’un pays vaut aussi à celle du monde.

« Marchés carbone », « droits à polluer », « dérivés climatiques », « obligations catastrophe » : on assiste à une prolifération des produits financiers « branchés » sur la nature. Faute de s’attaquer à la racine du problème, la stratégie néolibérale choisit de financiariser l’assurance des risques climatiques. C’est l’essor de la « finance environnementale » comme réponse capitaliste à la crise.
Surcroît de catastrophes naturelles, raréfaction de certaines ressources, crises alimentaires, déstabilisation des pôles et des océans, « réfugiés climatiques » par dizaine de millions à l’horizon 2050… Autant de facteurs qui annoncent des conflits armés d’un nouveau genre, auxquels se préparent aujourd’hui les militaires occidentaux. Fini la guerre froide, bienvenue aux « guerres vertes ». De La Nouvelle-Orléans au glacier Siachen en passant par la banquise de l’Arctique, l’auteur explore les lieux marquants de cette nouvelle « géostratégie du climat ».
Cet essai novateur de théorie politique fournit une grille de lecture originale et critique, indispensable pour saisir les enjeux de la crise écologique actuelle. À travers l’exposition édifiante des scénarios capitalistes face au désastre environnemental, il fait œuvre – salutaire – de futurologie critique.

 

ligne2

Posted in General | Leave a comment