Programme de septembre

http://www.rivagedeboheme.fr/medias/images/poussin-les-quatre-saisons-l-automne-1660-64.jpg

ligne2Mercredi 23 – 18h30
Présentation du n° 9 de la revue Z :
Toulouse technopôle

Quelle grande ville aujourd’hui ne mise pas son avenir sur la recherche de pointe et l’ «innovation » ? Qui n’a pas son pôle de compétitivité, son innopôle, son campus high tech, sa petite Silicon Valley ? Toute métropole ne devient-elle pas technopole ? Pour ce numéro 9, la rédaction de Z s’est installée à Toulouse, haut-lieu de l’informatique et de l’aérospatiale, pour interroger les ressorts et les conséquences sociales de la course à l’innovation. Faut-il fabriquer des robots pour s’occuper des vieillards ? Des drones pour
l’agriculture ? Faut-il continuer à informatiser la société ? Que pensent les chercheurs, les ingénieurs, les informaticiens, de la société qu’ils construisent – et qu’y peuvent-ils ?

Malgré ses promesses de réconcilier nature et technique, de remplacer la ville industrielle polluée par de verts campus, la technopole galope, incontrôlable – Toulouse « gagne » 19 000 habitants chaque année ! De parcs technologiques en entrepôts logistiques, elle
engloutit ses campagnes. Les deux déserts du béton et de l’agriculture intensive se font face. Mais l’arrière-pays toulousain abrite aussi ceux qui cherchent à construire une autre vie, collective, paysanne ou d’artisanat, et défendent un tout autre rapport à la technique. La lutte contre le barrage de Sivens – où un jeune Toulousain a été tué par la police – marque-t-elle le début d’une révolte contre le pouvoir tentaculaire de l’agro-industrie dans la région ?

L’exploration toulousaine nous amène également dans la communauté des sourds, qui luttent contre les implants auditifs pour défendre la langue des signes, leur monde sensible et leur culture, particulièrement féconde à Toulouse – c’est une tradition. Elle ne
pouvait pas ne pas nous ramener sur le site d’AZF où, quatorze après l’explosion de l’usine de chimie agricole, on vient d’inaugurer un cancéropôle, dans une perspective aussi rédemptrice que lucrative.

Cette itinérance technopolitaine est éclairée par un dossier autour de San Francisco, où l’on rencontre tour à tour les *techies* insouciants qui travaillent pour les géants du numérique de la Silicon Valley, et les pauvres d’Oakland ; un reportage à Bangalore, technopole indienne en plein essor avec sa concentration d’ingénieurs et son nouveau métro. Riche de témoignages, dessins, entretiens, récits, bandes dessinées, cartes, ce numéro se veut une réflexion sur notre rapport aux machines et à la terre.

L’édito est ici: http://www.zite.fr/assets/Z9_Edito_Sommaire.pdf

ligne2

Vendredi 25, samedi 26, dimanche 27

Face à l’enfermement dans et hors les murs :
prisons, violences policières, centre de rétention, établissements  psychiatriques

11928745_177304642604615_7602613849893588238_oLa violence physique et morale touche des catégories sociales définies comme marginales et problématiques: les « délinquants », les « fous », les « étrangers », les « pauvres » … Lorsqu’on se retrouve, soi ou un proche, face à l’une ou l’autre de ces situations ou dans un parcours qui les additionne, s’y ajoute souvent la solitude, l’isolement et un sentiment d’impuissance.

Ces rencontres veulent proposer des moments où, selon comment le week-end prendra corps, des personnes confrontées à la justice, à la police, à l’administration, sortant de la préfecture, du bureau de l’assistante sociale, de prison, d’établissements psychiatriques, de détention administrative, des personnes proches de détenus, de personnes tuées par la police ou par des matons… pourront témoigner et échanger sur des moyens de solidarités et de résistances…

Plus d’infos sur http://la-parole-errante.org

ligne2

Mercredi 30 – 18h30

Cactus Calamité
Présentation du fanzine poétique, itinérant et gratuit.
Lectures, musique, expo.

http://talointeriors.com.au/wp-content/uploads/2015/04/MiniWilla-Cactus-Print-Talo-Interiors.jpg

Frapper aux portes,ce que l’on entend, bifurquer, suivre les fils, courir,
écrire, se baigner, des on-dit, couler – vomir le miel.
Hauts faits de sorcellerie,
près du moulin se trouve un champ,
lettres retrouvées d’un fugitif de la fin du 19ème, Bernard Dubois :
sourcier,
les abeilles amnésiques et le glyphosate,
des maraîchers fraîchement installés,
un sommeil de truite,
histoire d’un commis charcutier,
Lévi-Strauss sorti de nulle part,
lectures entremêlées,
la magie de l’oeuf,
sorts,
Ophélia,
etc.

ligne2

Et bientôt

Samedi 3 octobre à la Parole Errante : Une société sans argent ?
https://paris-luttes.info/une-societe-sans-argent-3723

Lundi 5 octobre à 19h : Atelier de réflexion-déconstruction autour de la psychiatrie et son monde

Vendredi 23 octobre à 19h : Présentation de Charles Martel et la bataille de Poitiers de William Blanc. De l’histoire au mythe identitaire.

 

ligne2

This entry was posted in Programme. Bookmark the permalink.